Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Partie 3 - Dispositif et contrôle des éléments mobiles

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Partie 3 - Dispositif et contrôle des éléments mobiles


    Introduction

    Cette page vous présente le 3ème des 5 panneaux qui composent la fenêtre de contrôle. Celui que nous allons détailler ici, permet de contrôler le dispositif de chargement pour véhicules avec des éléments mobiles.



    Présentation du panneau :

    Le panneau est divisé en deux parties :

    1. La partie gauche avec les commandes de la conduite manuelle telles que vous les connaissez déjà. Pour rappel, il s'agit du régulateur de vitesse, les commandes des freins et du sens de roulement du train ou du véhicule.
    2. La partie droite concerne les modèles équipés d'éléments mobiles tels que les pantographes d'une locomotive, le godet d'une grue, le spoiler d'une voiture, les ailes d'un moulin, le plateau mobile d'un transbordeur, etc. C'est cette partie qui nous intéresse ici plus particulièrement.

    Pour pouvoir travailler avec les éléments mobiles, vous devez d'abord sélectionner un véhicule dans la liste déroulante des véhicules (repère 1).

    Lorsqu'un modèle possède des éléments mobiles, ceux-ci sont répertoriés dans la liste déroulante Eléments mobiles (repère 2).

    Ici, dans cet exemple, j'ai choisi la locomotive SNCF_BB 126 164 "En voyage". Celle-ci possède deux éléments mobiles qui sont les pantographes arrière et avant.

    Pour déplacer un élément, sélectionnez-le dans la liste déroulante Eléments mobiles. Ensuite,vous avez deux possibilités pour le réglage :

    1. Soit vous rentrez une valeur comprise entre 0 et 100 % directement dans la zone de saisie Vitesse,
    2. Soit vous déplacez le curseur Contrôle des éléments à la position voulue.

    Ici, j'ai choisi le pantographe avant et j'ai fixé la valeur à 50 %. Vous remarquerez d'une part, le pantographe (entouré en rouge) relevé à la moitié et d'autre part, la position adéquate du curseur. Celui-ci se met automatiquement à jour lorsque vous saisissez une valeur dans la zone de saisie Vitesse. Le pantographe arrière, quant à lui, est abaissé complètement.

    Le principe reste le même pour tous les modèles qui possèdent des éléments mobiles. Rappelez-vous dans le chapitre 4 - Présentation des barres d'outils, la voiture de sport avec le spoiler ; la procédure est identique.

    Vous avez peut-être remarqué le bouton représentant une pince juste en dessous de la zone de saisie Vitesse. Il s'agit du bouton Chargement. Nous allons voir dans le détail sa fonction.


    Bouton chargement :

    Ce bouton s'active lorsqu'un modèle possède un élément mobile (ou un outil) permettant de saisir un objet, comme le crochet d'une grue par exemple. Nous allons étudier, pas-à-pas, la manœuvre complète d'une grue avec le levage d'une caisse.

    Voici la représentation de la scène, vous pouvez y voir une grue montée sur un wagon. Pour le moment, nous allons attendre l'arrivée du train afin de pouvoir charger la caisse.

    En attendant celui-ci, nous allons nous focaliser uniquement sur la grue et regarder ensemble, les quatre fonctions offertes via les quatre éléments mobiles.

    Dans les écrans suivants, j'ai volontairement grisé les deux autres boutons que nous étudierons plus bas dans ce tutoriel.


    1er élément mobile :

    Cet élément mobile concerne le crochet principal qui peut être remonté ou descendu en fonction de la position du curseur. Ici, la position est à environ 75 %, ce qui veut dire que le crochet est remonté au 3/4 par rapport au haut de la flèche.


    2ème élément mobile :

    Cet élément mobile concerne la position de la flèche qui peut être remontée ou descendue en fonction de la position du curseur. Ici, la position est à 100 %, ce qui veut dire que la flèche de la grue est remontée au maximum.


    3ème élément mobile :

    Cet élément mobile concerne la rotation à droite de la grue réglée en fonction de la position du curseur. Ici, la position est à 100 %, ce qui veut dire que la grue est positionnée à 360° par rapport à sa position initiale. A 50%, la rotation serait de 180°, à 25 %, la rotation serait de 90° et ainsi de suite.


    4ème élément mobile :

    Cet élément mobile concerne la rotation à gauche de la grue réglée en fonction de la position du curseur. Ici, la position est à environ 25 %, ce qui veut dire que la grue est positionnée à environ 90° par rapport à sa position initiale. A 50%, la rotation serait de 180° et ainsi de suite.

    La régulation vient de me signaler que notre train de marchandises va arriver, nous allons donc pouvoir commencer le début des opérations !

    Nous allons choisir le premier élément Crochet principal Bas/Haut et nous allons régler le curseur à 30% pour descendre le crochet à la hauteur voulue. Pour rappel, vous pouvez aussi rentrer directement la valeur dans la zone de saisie Vitesse.

    A ce stade, vous remarquerez que le crochet rentre en contact avec la caisse, mais pour autant, n'a pas encore agrippé la caisse.

    Pour que la caisse et le crochet soient liés, cliquez sur le bouton Chargement (entouré en rouge). Celui-ci agit comme un bouton poussoir aimanté et indique si la fonction est active ou non :

    La fonction Chargement est activée.

    Si vous avez cliqué sur le bouton, veuillez entrer la valeur 75 dans la zone de saisie Vitesse ou faites glisser le curseur vers la position désirée. Le crochet se lève et comme par magie, la caisse reste agrippée au crochet de la grue !

    Maintenant, nous allons déposer cette caisse sur le wagon avant le départ du train.

    Veuillez sélectionner le troisième élément Pivoter à droite et entrer la valeur 80 dans la zone de saisie Vitesse ou faites glisser le curseur vers la position désirée. La grue va tourner vers la droite et se positionner à la verticale du wagon juste en dessous.

    Nous allons déposer maintenant notre caisse en douceur sur le wagon.

    Veuillez sélectionner à nouveau le premier élément Crochet principal Bas/Haut et nous allons régler le curseur à 50% pour descendre le crochet juste à la hauteur du plat du wagon. Pour rappel, vous pouvez aussi rentrer directement la valeur dans la zone de saisie Vitesse.

    Il ne nous reste plus qu'à libérer la caisse du crochet et ainsi notre train pourra partir à l'heure pour respecter son horaire !

    Pour ce faire, cliquez sur le bouton Chargement pour libérer la caisse du crochet :

    La fonction Chargement est désactivée.

    Il ne nous reste plus qu'à remonter le crochet de la grue, vérifier si la caisse est bien en place sur le wagon et donner le signal de départ pour le train !

    Veuillez sélectionner à nouveau le premier élément Crochet principal Bas/Haut et régler le curseur à 100% pour remonter le crochet au maximum. Bien-sûr, vous pouvez aussi rentrer directement la valeur dans la zone de saisie Vitesse.

    Et comme nous aimons travailler proprement, le travail avec la grue étant terminé, une autre locomotive est venue la chercher pour de nouveaux travaux de manutention dans une autre gare.


    Voilà ! nous avons vu comment exécuter une manœuvre avec une grue par exemple. A ce stade, vous allez me dire : "Ce serait super cool si on pouvait enregistrer dans une procédure, toutes les opérations pour cette manœuvre, ceci afin d'éviter de recommencer l'opération manuellement à chaque fois !"

    Heureusement, cette procédure existe ! Vous avez la possibilité d'enregistrer les différents réglages des éléments mobiles d'un modèle dans des groupes.

    Des groupes... Kesako ? Chaque modèle possède son propre espace constitué de 16 groupes disponibles. Dans chacun d'eux, vous avez la possibilité de mémoriser toutes les étapes exécutées avec la grue. Si nous reprenons notre exemple, la décomposition du travail à exécuter pourrait se traduire par :

    1. Pivoter à droite à 25 %,
    2. Descendre le crochet à 30 %,
    3. Cliquer sur le bouton Chargement pour accrocher la caisse,
    4. Remonter le crochet à 80 %,
    5. Descendre le crochet à 50 %
    6. Cliquer sur le bouton chargement pour libérer la caisse.

    L'image ci-dessous affiche l'enregistrement de toutes ces étapes dans les 6 premiers groupes :

    Voici comment procéder :

    Une fois que le premier réglage est effectué (pivoter à droite à 25 %), cliquez sur le 1er bouton du haut (entouré en rouge) pour basculer dans l'onglet insertion et faites un clic droit sur le modèle pour le sélectionner. Choisissez l'option Enregistrer la position des éléments mobiles dans le menu contextuel et enregistrez le réglage courant dans l'un des 16 groupes disponibles. Ensuite, cliquez sur l'onglet du milieu pour afficher à nouveau le panneau des éléments mobiles, réglez la nouvelle position et revenez dans l'éditeur insertion.

    Tant qu'il y a un ou deux réglages à effectuer, c'est assez facile. En revanche, dans notre exemple avec les 6 réglages, il faut reconnaître que switcher entre les deux panneaux devient vite fastidieux.

    Heureusement, il existe une autre possibilité plus rapide déjà utilisée dans le tutoriel 4 - Présentation des barres d'outils. Nous allons travailler directement avec les commandes de la barre d'outils secondaire de la vue 3D.

    Les 3 contrôles reprennent à l'identique les commandes déjà vu plus haut dans ce chapitre, à l'exception de la zone de saisie pour la vitesse.

    Ici, toutes les opérations s'effectuent dans l'onglet insertion (entouré en rouge). A l'aide des contrôles (1, 2, 3), vous effectuez les réglages un par un, suivi d'un clic droit sur le modèle pour ouvrir le menu contextuel et choisir un groupe dans le sous-menu parmi les 16 disponibles et ainsi de suite.

    Une fois que vous avez configuré tous les groupes nécessaires, vous pouvez lancer l'animation en déclenchant des contacts. Nous verrons tout cela dans un prochain chapitre.

    En effet, même s'il est agréable d'effectuer certaines opérations manuellement, le principal attrait, avouons-le, est de laisser le programme gérer automatiquement toutes ces opérations. Cela est rendu possible grâce aux déclenchements des contacts souvent associés avec la puissance d'un script Lua. Pour l'instant, retenez simplement la gestion manuelle des éléments mobiles. Nous verrons l'automatisation de toutes ces opérations plus tard dans d'autres tutoriels.

    Pour donner plus de dynamisme aux opérations de chargement/déchargement, vous pouvez ajouter des animations avec des modèles simulant le chargement de charbon, de ballast, de sable ou d'autres marchandises en vrac qui produisent de la poussière. Les animations, produites par différentes structures et matériels roulants, peuvent être déclenchées manuellement avec le curseur de contrôle des éléments mobiles ou automatiquement par contacts.

    Pour plus d'informations au sujet des éléments mobiles, reportez-vous au chapitre 5.5.5 (Dispositif de chargement pour véhicules avec des éléments mobiles) à la page 165 du manuel pdf EEP.


    Bouton Maintenir les charges :

    Ce bouton est apparu à partir du plugin 1 pour EEP14. Sa fonction principale, comme son nom l'indique, est de... maintenir les charges . Alors, quelle diffférence avec le bouton Chargement ?

    Le bouton Maintenir les charges (ici, désactivé).

    La différence se situe au niveau du type de modèles utilisés pour la manutention. Dans notre exemple précédent, si vous essayez de soulever des troncs d'arbres avec le crochet de la grue, il est évident que ce n'est pas du tout l'outil adapté pour accomplir ce travail. Vous pouvez cliquer sur le bouton Chargement autant de fois que vous voudrez, le crochet ne pourra pas agripper les grumes de bois.

    Nous allons maintenant reprendre l'exemple ci-dessus avec la présentation d'autres modèles plus adaptés pour charger des grumes de bois, qui se trouvent cette fois-ci dans la catégorie des véhicules routiers.

    Avant de pouvoir utiliser les modèles en question, vous devez activer l'option PhysX(c) dans les Informations du projet :

    Informations du projet :

    Pour afficher cette fenêtre, un clic sur le menu Fichier et sélectionnez la commande du même nom.

    Une fois cette fenêtre affichée, sélectionnez l'option Moteur PhysX nouveaux modèles et cliquez sur OK pour valider et fermer la fenêtre.

    Maintenant, nous allons chercher les modèles concernés qui se situent dans la catégorie Matériel roulant -> Routes -> Camions (ici, entourés en rouge comme dans l'image ci-dessous) :

    Pour l'occasion, un chemin forestier a été tracé. Un camion vient chercher des grumes de bois et un porteur charge aussi un train avec des grumes.

    Le véhicule n° 1 est sélectionné et pourtant le bouton Maintenir les charges est toujours grisé et inactif. Pourquoi ? La raison est simple : ce bouton est uniquement actif avec des engins qui ne sont pas équipés d'outils tels que des grappins, des crochets, des pinces, etc... (ce qui est également le cas pour le véhicule n° 2). Par contre, ces deux engins sont parfaitement adaptés pour saisir les troncs d'arbres contrairement à la grue dans l'exemple précédent. Aussi, si nous avions un camion avec un bras de levage équipé d'un aimant électrique, le bouton pour maintenir les charges serait actif ! et bien justement, nous avons ce type de camion au repère n° 3. Nous allons donc nous intéresser sans plus tarder à celui-ci.

    Voici notre camion, nous pouvons remarquer cette fois-ci, l'activation du bouton Maintenir les charges ! Nous allons donc pouvoir procéder au chargement des tubes et des fûts en métal qui se trouvent sur le quai sous l'oeil avisé d'un chef de chantier !

    Comme vous pouvez le constater, un tuyau et un fût sont "collés" à l'électro-aimant et prêts à être chargés dans le camion. Vous trouverez dans l'image ci-dessous, le détail des éléments mobiles pour réaliser les opérations de manutentation.

    Détail des éléments mobiles.

    Note :
    A l'origine, les éléments mobiles de ce modèle ne sont pas traduits en français dans EEP15. Pour travailler plus confortablement, veuillez récupérer la traduction en suivant ce lien.

    Une fois téléchargé, ouvrez l'archive et consultez le fichier Lisez-Moi.pdf pour les instructions de l'installation. N'hésitez pas à me contacter si vous avez des soucis pour l'installation.

    Maintenant, vous avez tous les éléments en main pour charger le camion. Les manipulations sont exactement les mêmes que dans l'exemple de la grue. Lorsque nous aborderons les points de contacts et le scripting LUA, automatiser toutes ces fonctions permettra de créer une ambiance dynamique et agréable à regarder.


    Bouton Manette de jeu :

    Cette fonctionnalité a été implémentée avec le Plugin 1 pour EEP14. Il est maintenant possible de mettre en oeuvre une affectation spécifique au modèle via les boutons de la manette pour chaque matériel roulant. La commande configurée par l'utilisateur pour un élément mobile est stockée dans le fichier *.ini du modèle et reste donc disponible également dans différents projets EEP ; ce qui reste particulièrement intéressant pour retrouver les mêmes affectations des commandes d'un projet à l'autre.

    Mais avant de pouvoir utiliser votre manette, vous devez la déclarer dans les paramètres EEP comme dans l'image ci-dessous :

    Pour afficher cette fenêtre, un clic sur le menu Fichier et sélectionnez la commande Paramètres du programme.

    Maintenant que la manette est déclarée, le chargement des grumes de bois dans le train devient possible en vue de l'expédition vers la scierie de la région !

    Mais avant de continuer, vous remarquerez le bouton Chargement toujours inactif. Avec ce modèle, cela n'est pas un problème en soi, vu que nous avons un élément mobile (entouré en rouge) qui remplace avantageusement la fonction du bouton chargement. Le gros avantage ici, étant d'automatiser (via les contacts et Lua) toute la phase de manutention sans aucune intervention de l'utilisateur.

    Une fois que vous avez cliqué sur le bouton représentant une manette, la fenêtre suivante s'affiche :

    Dans cette fenêtre, vous devez d'abord cliquer sur la liste déroulante Elements mobiles (repère n° 2) et choisir un élément à controler avec la manette. Par rapport à la liste des éléments (repère n°1), les valeurs minimales et maximales des éléments sont séparées en deux (+ ou -). En effet, une seule touche ne peut pas gérer ces deux valeurs en même temps !

    Pour commencer, vous allez affecter à la touche directionnelle de gauche, l'élement mobile n° 4 à savoir : Bras extension [+].

    Et maintenant, affectez à la touche directionnelle de droite, l'élement mobile n° 4 à savoir : Bras extension [-].

    Voyons le résultat en vidéo lorsque ces deux touches sont actionnées :

    Plutôt pas mal non ?

    Recommencez cette fois-ci avec un autre élément :

    Affectez à la touche directionnelle du bas, l'élement mobile n° 5 à savoir : Grappins - rotation [+].

    Et pour finir, affectez à la touche directionnelle du haut, l'élement mobile n° 5 à savoir : Grappins - rotation [-].

    Voyons le résultat en vidéo lorsque ces deux touches sont actionnées :

    Nous pouvons aussi cumuler les fonctions entre-elles :

    1. En appuyant simultanément sur les touches haut et gauche par exemple, ou tout autre combinaison entre les touches gauche, droit, haut et bas, cette solution s'avère la moins pratique,
    2. En affectant deux fonctions à une même touche, c'est cette solution que nous allons découvrir ci-dessous :

    Dans l'exemple précédent, vous aviez affectés aux touches gauche et droite l'extension du bras de notre machine. Vous allez rajouter l'ouverture et la fermeture du grappin.

    On retourne dans notre fenêtre d'affection, sélectionnez l'élement mobile n° 6 Grappins - ouvert/fermé [+] et affectez la touche gauche à cet élément. Ensuite, faites de même avec l'élement mobile n° 6 Grappins - ouvert/fermé [-] et affectez la touche droite (Voir les 2 images ci-dessous) :

    Voyons le résultat en vidéo lorsque deux éléments mobiles sont affectés à une même touche :

    Comme vous pouvez le constater, les fonctions pour l'extension du bras et l'ouverture / fermeture du grappin s'effectuent à partir d'une seule touche.

    Vous pouvez aussi remarquer que l'intitulé des éléments mobiles n'est pas toujours traduit correctement. Par exemple, l'élément mobile n° 6 Grappins - ouvert/fermé [+] pourrait être renommé Ouverture du grappin alors que Grappins - ouvert/fermé [-] pourrait être renommé Fermeture du grappin.

    Naturellement, certains modèles prennent en charge un plus grand nombre de commandes avec la manette. C'est le cas de notre camion avec l'électro-aimant :

    Cinq captures de la liste déroulante sont nécessaires pour illustrer la totalité des commandes prises en charge. Avec ce modèle, vous avez l'embarras du choix !

    Cet article est maintenant terminé. N'hésitez pas à aller faire un tour sur le forum pour y poser vos questions dans les sous-catégories concernées.

    Cordialement

    Domi





    Si vous avez écrit un tutoriel et que vous aimeriez le voir apparaître sur le site, merci de nous contacter directement afin de faire le nécessaire pour la publication.

    Dernière modification par Domi, 21 août 2019, 18h14.
    EEP15, 14, 13. MK, Home-Nos
Chargement...
X